Neige, berger australien

La brossage et tri des poils

C'est l'étape qui va déterminer la douceur du poil !
Privilégiez le cou, le dos et le poitrail.
Il est bien de brosser régulièrement votre animal. Si vous persister à vouloir prendre trop de sous-poil d'un coup, les poils vont vite s'accumuler aussi au risque de rendre la laine piquante.


Le cardage

Le cardage est réalisé avec des cardes qui se présentent comme celles utilisées pour brosser votre animal, mais en beaucoup plus grandes. Il existe des machines mécaniques qui rendent cette démarche beaucoup plus facile et rapide. Cette étape permet de : 

-    Retirer les impuretés (les pellicules, brindilles…)

-   Mettre les fibres dans le même sens pour faciliter le filage

-  Trier les poils indésirables

 

Pendant cette étape, les fibres sont regroupées en petits boudins ou rollags (en anglais) et prêtes à être filées.



Le filage

L'étape de la robustesse !
On va étirer la laine et la tordre dans un sens grâce au rouet ce qui nous donnera un brin filé au plus fin et le plus régulier possible. Pour avoir une laine bien solide, on utilisera 2 brins que l’on va retordre dans l’autre sens.



Transformation en écheveau

La laine filée, est disposée sur un mandrin afin de déterminer la longueur des brins et d’obtenir un écheveau de laine.

Cette forme va éviter aux fibres de se mélanger lors du nettoyage. 

 



Nettoyage

Le nettoyage est très important car non seulement il va débarrasser les fibres des impuretés, des graisses et de l'odeur, mais surtout il va bloquer le filage, le rendant plus solide avec des fibres qui vont se resserrer vers l’intérieur, et en uniformiser les torsions.

Personnellement j'utilise des paillettes de savon et un peu de vinaigre blanc dans l'eau de rinçage. La température est peu élevée pour éviter de feutrer, comme toute laine.



Pelotonnage

Grâce au dévidoir, l’écheveau va être étiré et permettre de dérouler minutieusement la laine et de la transformer en pelote avec un bobinoir.